Nettoyage des rives


Nettoyage des rives le 27 avril 2019


Accueil

A lieu par tous les temps, rendez-vous au port à la place des grills (BBQ en face de la capitainerie).

HORAIRE INDICATIF

· 8h45 : accueil

· 9h00 : briefing

· 9h15 : début du nettoyage, dépôt des déchets par type (Alu, verre, PET, ferraille, plastique et déchets incinérables), à l’emplacement prévu.

· 12h : fin du nettoyage et photo de groupe

· 12h15 : apéritif / debriefing

Quel matériel prévoir ?

Gants, pince, seau, chaussures confortables et qui ne craignent pas les salissures, une casquette ou protection solaire, ou au contraire un survêtement de pluie, et toute autre chose que vous penserez utile.

Sécurité

Les bénévoles effectuent le prélèvement des déchets dans les zones sous-mentionnées, sans prendre de risque pour leur santé et leur sécurité. Les bénévoles participent à cette action à leurs propres risques. La manifestation n’est pas couverte par une assurance.

 Secteurs

Voir la carte des différents secteurs. En rouge, les secteurs privilégiés ; en jaune, les secteurs secondaires.

 L'idée

Une action de nettoyage des rives et forêts du bord du lac sur le territoire communal du Landeron qui réunit des volontaires de tous âges et horizons, dans le but de préserver la beauté et la santé de nos berges.

A chaque édition, plusieurs dizaines de kilos de déchets sont récupérés avant d’être triés et si possible recyclés !

Berges, ports, débarcadères, quais, plages et tous les lieux les plus fréquentés durant l’année sont passés au peigne fin, car les déchets ne connaissent aucunes frontières.

Quelques considérations

Qu’est-ce que le littering ? 

Les déchets sauvages (littering en anglais) sont le résultat de la mauvaise habitude toujours plus répandue de laisser traîner ou de jeter négligemment les déchets dans les espaces publics, délaissant ainsi les poubelles et autres corbeilles préparées à cet effet. (définition IGSU)

Freiner le littering ? Possible…

Des millions de francs sont dépensés annuellement pour la propreté en Suisse. Mais un effort supplémentaire est nécessaire… il suffit de mettre ses déchets à la poubelle.

Alors pourquoi trouve-t-on encore tant de déchets dans la nature ? Par négligence, par facilité, par méconnaissance, par revendication… Donc freiner c’est possible avec un peu de conscience et de volonté.

Le plastique c’est fantastique ! Mais pas dans la nature !

Les plastiques sont des matériaux extraordinaires tant par leurs propriétés que par leurs applications. Omniprésents dans les objets de la vie quotidienne, ils sont malheureusement banalisés quant à leur devenir une fois utilisés. On les trouve fréquemment dans le littering sous forme de bouteilles PET, sacs en plastique, pailles, emballages d’aliments, mais aussi cotons tiges et mégots de cigarette.

Ces déchets « terrestres » qui ne disparaissent pas par magie

Même s’ils sont "bio" dégradables, les déchets se décomposent lentement en petites particules qui polluent durablement.

Certains déchets tels que les piles, batteries, mégots, solvants, huiles, certains plastiques, relâchent des composants nocifs pour l’écosystème. Les débris de verre, capsules, canettes en alu, peuvent blesser et sont surtout des matières premières qui doivent être recyclées.

Du positif…

La Suisse est championne du tri et du recyclage. En effet, selon l’Office fédéral de l’environnement, 2.8 millions de tonnes sont collectées séparément et valorisées.

Une mobilisation grandissante

Plusieurs milliers de bénévoles de tous âges et de tous horizons se mobilisent chaque année pour des actions telles que celle-là… vous en êtes cette année et par votre geste, vous faites grossir les rangs des personnes éco-responsable.

Cette démarche de LLAD permet de…

…sensibiliser les communautés de tous âges à la quantité de déchets qui sont abandonnés chaque année dans les zones fréquentées telles que, forêts, plages, débarcadères, quais, ports, embouchures de cours d’eau.

…favoriser un changement de comportement face au littering qui nuit à la nature et porte atteinte à la beauté du paysage.

…inciter les consommateurs à réfléchir aux solutions pour réduire leurs déchets, limiter le gaspillage et trier ses déchets pour qu’ils puissent être recyclés.

…impliquer les communautés proches du lac (riverains, plongeurs, plaisanciers, navigateurs, professionnels, etc.), ainsi que les promeneurs et autres amoureux du lac.

…donner envie de faire pareil… Agir pour l’environnement est contagieux et c’est bon pour le moral !


Une action d’utilité publique...


...soutenue par la Commune du Landeron qui participe à cette action de LLAD en mettant à disposition des infrastructures et du matériel de voirie.